Da'Norris Searcy Womens Jersey GESTION DES RESSOURCES NATURELLES: Le CRD appelle à l’ouverture d’une enquête pour Haute Trahison – voxsn

GESTION DES RESSOURCES NATURELLES: Le CRD appelle à l’ouverture d’une enquête pour Haute Trahison

Le Congrès de la Renaissance Démocratique a fait à la presse ce mardi. Très remontés contre le président Sall et son régime, ils appellent ainsi à l’ouverture d’une enquête pour haute trahison. L’évidence vous propose in extenso le communiqué de cette rencontre des leaders retraçant la genèse et l’évolution d’un scandale d’Etat.  

« Ces derniers jours, une affaire qui depuis plusieurs années fait partie de  l’actualité au quotidien a connu des rebondissements dramatiques par les développements y consacrés par le Groupe britannique BBC. Elle apparaît déjà comme le plus gros scandale financier et politique du 21ème siècle, mêlant faux, corruption et trahison ayant permis la mise à disposition des ressources naturelles d’un pays parmi les plus pauvres de la planète entre les mains d’un groupe de voyous nationaux et internationaux.
De prime abord, il convient de rendre justice, et un vibrant hommage, à la Presse sénégalaise. Elle a fait un travail d’investigation et d’alerte fort remarquable, qui mérite respect et considération, dans un pays où en dépit des apparences, l’opacité est la règle et la reddition des comptes l’exception.  D’ailleurs, la plupart des faits que nous rappellerons à votre attention a été rendue publique par la Presse écrite, audiovisuelle et en ligne.
De larges extraits du fameux « rapport étouffé de l’Inspection Générale d’Etat (IGE) de 2012 relatif à l’enquête sur le dossier PetroTim / Timis, en mai 2017, sont disponibles en ligne, à travers des vidéos et des articles de la Presse.
Certains journalistes des médias audiovisuels privés y avaient consacré des analyses dont la seule différence avec les informations de la BBC, résident dans les  montants des paiements effectués à l’étranger et obtenus au Royaume uni, sans en rien atténuer la qualité du travail exceptionnel de la BBC » souligne-t-il.

Apres avoir procéder à un rappel des faits « connus et vérifiables pour que désormais nul n’en ignore et pour que chacun, en ce qui le concerne, puisse en tirer toutes les conséquences qui s’imposeront », le communiqué affirme qu’« il apparaît très clairement que le Président Macky Sall, dans l’exercice de ses fonctions, a intentionnellement violé de manière répétée le code pétrolier du Sénégal ainsi que son décret d’application en signant en 2012 puis en 2013 des décrets qui approuvaient des contrats qu’il savait sciemment établis dans des conditions frauduleuses » ajoute-t-il.
« Le Président Macky Sall a, en particulier, ignoré la réclamation déposée par Tullow Oil comme si elle n’a jamais existé, tout comme le « rapport étouffé de 2012 » De la sorte, le Président Macky Sall a, incontestablement permis au sulfureux Frank Timis, un spéculateur connu et reconnu comme tel par les services de l’Etat, notamment  par le « rapport étouffé de 2012 », de s’enrichir outrancièrement aux dépens de la Nation sénégalaise. Le Président Macky Sall a permis à son frère M Aliou Sall, qui ne dispose d’aucune compétence particulière ou motivée de s’enrichir, à coup de milliards, sans services rendus à la Nation.
Malgré les alertes et saisines maintes fois réitérées, tant par l’ancien Premier ministre Abdoul Mbaye que par l’ancien ministre Thierno Alassane Sall, ainsi que par d’autres lanceurs d’alertes sénégalais, le Président Macky Sall a persisté à soutenir le Groupe de Frank Timis et en aucun moment n’a posé le moindre acte pour la sauvegarde des intérêts du Sénégal ; bien au contraire.
Ainsi, le Président Macky Sall a pris l’option délibérée d’exposer notre pays à des risques majeurs, du fait de la présence d’individus dangereux comme Frank Timis au cœur des ressources pétrolières et gazières qui appartiennent au Peuple sénégalais ; d’incompréhensions, de frictions et de possibles conflits, avec des sociétés globales et puissantes comme BP ;  car en définitive l’ensemble des acquisitions de ces sociétés sont assises sur du faux établi en toute connaissance de cause du Président de la République.
Incontestablement, le Président Macky Sall  a intentionnellement refusé de donner la suite appropriée à des informations pourtant fiables et constantes sur l’établissement de faux dans l’octroi de permis délivrées par un ancien Premier Ministre (Abdoul Mbaye), choisissant de laisser se dénouer, après ces saisines, des transactions financières au détriment du Sénégal.
Les faits ci-dessus exposés font ressortir de  fortes présomptions d’associations de malfaiteurs, d’auteurs et de complices de faux en vue d’une entreprise ayant abouti à la spoliation d’intérêts du Sénégal, permettant l’enrichissement gratuit de personnes dont son propre frère Aliou Sall.
Le Congrès de la Renaissance Démocratique  estime qu’il y a là matière à ouvrir une enquête pour HAUTE TRAHISION impliquant MACKY SALL ainsi que l’ensemble des Ministres, fonctionnaires et  responsables de sociétés publiques qui ont pu contribuer à la commission de tels actes, en particulier Aly Ngouille Ndiaye et Mahammad Boune Abdallah Dionne. Tous les témoins de ces affaires relatives aux attributions d’autres permis à Frank Timis, à Ovidu Tender et autres bénéficiaires devront être entendus dans le cadre de ces enquêtes y compris les anciens Premiers ministres et les ministres.
De telles enquêtes devront être conduites non seulement au Sénégal, mais également en Grande Bretagne et aux Etats-Unis d’Amérique où se trouve le siège du principal de la société Kosmos – Energy. Ici au Sénégal, le Congrès de la Renaissance Démocratique, prendra les initiatives appropriées, s’agissant des mis en cause qui, de par leur fonctions relèvent de la Haute cours de justice, pour l’ouverture d’une enquête parlementaire.
En ce qui concerne Aliou Sall et Frank Timis, ainsi que tous les hauts fonctionnaires ayant pris part à cette haute trahison, une plainte sera déposée auprès du Procureur spécial de la Cours de Répression de l’Enrichissement illicite contre l’Agent public, le sieur Aliou Sall.
Au plan politique, le Congrès de la Renaissance Démocratique, qui ne ménagera aucun effort pour la manifestation de la vérité, s’emploie déjà, et poursuivra dans cette dynamique, sans relâche, avec constance et détermination, dans les semaines et les mois à venir, malgré les menaces de toutes sortes qui n’émeuvent guère au regard des enjeux pour le Peuple, à la mise en place d’un large front citoyen et patriotique, politique et démocratique de lutte, en rapport avec tous les segments de la Nation pour porter tous les combats que requiert ce gigantesque scandale, sans précédent dans l’histoire du Sénégal » conclut-il.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *