Da'Norris Searcy Womens Jersey LE PERSONNEL NE VEUT PLUS DU PCA: Che, l’âme damnée de la Snhlm – voxsn

LE PERSONNEL NE VEUT PLUS DU PCA: Che, l’âme damnée de la Snhlm

Le personnel de la Snhlm maintient son intention de faire quitter le PCA. Très remonté contre Moustapha Fall pour ses dépenses exagérées et excessives, Ibrahima Camara et compagnie veulent tourner la page du « Che ».

Face à la presse pour une énième fois, le personnel de la Snhlm est plus que jamais déterminé à faire quitter Moustapha Fall. Le président de l’intersyndicale, Ibrahima Camara et ses camarades exigent le départ immédiat et sans condition de leur président du Conseil d’Administration.

« Nous avions prévu un sit-in mais la personne dont nous souhaitons le départ et que nous avons déclaré persona non grata , en l’occurrence le président du Conseil d’Administration Moustpha Fall Ché n’est finalement pas venu. Le personnel est très indigné contre lui pour ses dépenses  exagérées et excessivement chères, pour l’achat d’une voiture de luxe, pour ses voyages sans rendement pour la boîte, pour avoir augmenté son salaire et tant d’autres dérives pendant cinq ans. Le personnel reproche également au PCA d’avoir fait une sortie dans laquelle il dit des contre-vérités sur les emprunts concédés aux employés », a-t-il déclaré. Selon Ibrahima Camara, les 120 millions dont parle Moustapha Fall ne sont pas tirés du compte de la Snhlm mais plutôt celui d’une banque partenaire et la Snhlm s’est uniquement portée garante.

Le président de l’intersyndicale de préciser que depuis cinq ans la société n’a pas accordé de crédit.

« Il a fait des menaces à ma propre personne mais cela ne nous fera pas reculer d’iota. Tous ce que nous voulons c’est de tourner la page et nous concentrer sur le redressement de la société. Le redressement de la Snhlm c’est tout ce qui nous voulons et nous interpellons l’Etat encore une fois. Nous lançons un appel au ministre de l’Urbanisme sur la situation de la Snhlm mais aussi de régler la dette que l’Etat nous doit. Nous déroulons notre plan d’action et désormais nous allons manifester  jusqu’à satisfaction. Que l’Etat prenne sa responsabilité par rapport à cette maison parce qu’il y a plus de 200 travailleurs unis pour défendre la Snhlm », a-t-il notamment dit.

Pour conclure, le personnel souhaite rencontrer le Président de la République pour discuter sur le devenir de cette entreprise nationale en agonie.

Sadio FATY

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *