Da'Norris Searcy Womens Jersey Exploitation Petro-Gazière: L’ Ipar et l’Osidea unissent leurs forces pour faire face aux effets néfastes – voxsn

Exploitation Petro-Gazière: L’ Ipar et l’Osidea unissent leurs forces pour faire face aux effets néfastes

Avec l’exploitation prochaine de la ressource gazière, la réserve halieutique semble menacée aux abords de la commune de Cayar où le gaz a été découvert. Pour parer à cela, les habitants réunis derrière le projet ‘’Cayar Vision future’’ montent au créneau et invitent les autorités étatiques à anticiper sur ce que doit être la commune dès son exploitation. Du moins, c’est ce qu’elles ont fait savoir ce vendredi à Dakar lors du lancement du plan d’actions de la plateforme Cayar Vision Future / Pencoo Cayar pour préserver leur commune de Cayar des effets néfastes du gaz.

Sur les défis et enjeux des ressources gazières et pétrolières dans la Commune de Cayar, la Plateforme Cayar Vision Future / Pencoo Cayar, en collaboration avec l’Initiative Prospective Agricole et Rurale (IPAR) et l’Observatoire Sénégalais sur les Indicateurs de développement Economique en Afrique (OSIDEA), et en partenariat avec l’ONG 3D (Démocratie-Droits humains-Développement local), la Coalition Publiez Ce Que Vous Payez (PCQVP), le Réseau des Parlementaires pour la Bonne Gouvernance des Ressources Minérales (RGM), le Réseau des Journalistes pour la Bonne Gouvernance (REJOB), avec l’appui technique et financier de International Land Coalition (ILC), étaient en conclave dans le cadre de l’atelier de lancement du plan d’actions de ladite plateforme. Selon l’ancien député et leader de l’Osidea Cheikh Oumar Sy, « c’est pour donner corps à la vision stratégique de la plateforme et accompagner les acteurs de Cayar dans le nouveau contexte de l’exploitation imminente des ressources gazières dans la grande côte que cette rencontre se structure autour des stratégies de mise en œuvre du plan d’actions et de la mobilisation des partenaires techniques et financiers ». Membre de ‘’Cayar Vision Future’’, Talla Diagne Gueye, a souligné la nécessité pour les pouvoirs publics de prendre en compte les préoccupations liées à la pérennité des activités de pêche en perspective de l’exploitation prochaine du gaz aux larges des côtes sénégalaises. « Il se trouve que le peu d’espace restant de la localité en proie à l’avancée de la mer attise bien de convoitises. Certaines personnes veulent des terrains à Cayar, parce que tout simplement il y a du gaz. Bientôt, les autochtones n’auront plus où vivre, explique Talla Dieng. Il estime qu’il est primordial de former les jeunes de Cayar dans les métiers du pétrole et du gaz, puisque tout est fin prêt pour que l’exploitation se fasse », souligne-t-il. En plus de la pêche, le maraichage aussi semble connaitre de mauvais jours. En effet, l’avancée de la mer s’accompagne de celle de la langue salée, ce qui rend impossible beaucoup de cultures. Les populations sont, par conséquent, obligées de migrer vers d’autres terres arables. La question qui se pose est de savoir si l’exploitation des ressources naturelles n’aura pas le même impact. Et Cheikh Oumar Sy de décréter : « La plateforme Vision future/Pencoo Cayar compte dérouler son plan d’action autour de trois axes : le renforcement des capacités, le dialogue entre locaux et autorités, la recherche-action. L’Osidea, pour sa part, prévoit d’informer les acteurs locaux quant aux contours de l’exploitation du gaz, les sensibiliser et recueillir leurs avis pour en faire un plaidoyer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *